J'ai dû affronter les assauts du cancer et pendant un lourd traitement, m'imposant de ne pas sortir de chez moi pendant huit mois. Je me suis investie dans des collages avec des matériaux de récupération. Je voulais donner une seconde vie à toutes ces choses. Je me suis fais plaisir dans le choix des thèmes.

Complètement prisonnière du temps et de la maladie, j'ai pu trouver un refuge dans cette activité. Je ressentais comme une boulimie d'expression. Passionnée par tous les Arts, aimant les mots, la poésie, les regards, les sabliers, la littérature, les brocantes : toutes ces choses m'ont permis de lutter contre la solitude.

En rémission partielle, poussée par un ami très cultivé artistiquement, j'ai fait quelques expositions.

Candide en la matière, je souhaite cet hiver donner une suite à ces travaux de distraction et occupation; je ne suis pas assez minutieuse. Animée par une forte sensibilité, je vais m'imposer de prendre du TEMPS puisque j'ai le TEMPS sans savoir jusqu'à QUAND !